« C’est une ville à laquelle on ne s’attend pas. Dans cette région au tourisme majoritairement balnéaire, elle demeure peu connue et possède quelque chose de surprenant, de complètement préservé. C’est sans doute cette dimension-là, son côté inattendu, qui m’a poussé à m’y intéresser. L’un de ses monuments emblématiques est la fontaine des Quatre-Tias – un terme d’ancien français régional signifiant ‘quatre tuyaux’. Elle fut érigée au 16ème siècle, dans une pierre locale assez blonde qui rappelle que le Sud n’est pas très loin. Quelques décors sculptés d’origine y figurent, telles des licornes s’abreuvant à la source, ainsi que des ajouts plus tardifs, remplaçant à la fin du 19ème siècle des bas-reliefs buchés lors de la Révolution. Belle, elle est aussi symbolique : elle fut bâtie sur l’emplacement d’une fontaine plus ancienne qui donna son nom à la cité et joua probablement un rôle dans le choix d’installation de ses premiers habitants. Dans cette ville d’humanistes et d’intellectuels, cette fontaine fut construite dans un style classique novateur pour son temps. Elle devançait ainsi de quelques années la fontaine des Innocents de Paris – ce qui paraît presque irréel aujourd’hui, dans un lieu aussi secondaire du royaume ! Parce que petite et encaissée dans la ville, la fontaine se fond dans le corps urbain, composé de petits monuments qui se mêlent dans ce que j’appellerais un ‘monument global’. La fontaine doit aussi être un peu comme un membre de la famille pour ceux qui vivent à côté d’elle. À titre personnel, c’est un monument près duquel je me promène, le jour comme la nuit, et un prétexte justifiant détours et crochets dans mes balades à travers la ville. Elle est aussi un moyen de prendre le pouls du climat, en observant l’intensité du filet d’eau et l’état de la nappe phréatique qui l’alimente. La fontaine n’est ainsi pas simplement un objet de pierre d’où sort de l’eau, mais un témoignage de l’état environnemental de la région ; pas seulement du patrimoine, mais une fontaine vivante ! »

(Fontenay-le-Comte, Vendée, 85)