Catégories
Non classé

L’église Saint-Philbert-en-Noirmoutier, Vendée

« Récemment, j’ai quitté ma terre bourguignonne d’origine pour la Vendée. J’avais toujours vécu en Bourgogne, tandis que la Vendée était la région de mon arrière-grand-mère, une région que je découvrais les étés. Peu après mon arrivée, j’ai découvert cette église, par hasard. Son aspect extérieur m’a beaucoup plu, avec son architecture qui mêle les styles roman et gothique, et son clocher ouvert, par des arches, aux quatre vents. J’ai trouvé que ça lui donnait un charme, plus esthétique que les églises brutes. En y entrant, j’ai eu un coup de cœur : sur les vitraux contemporains, on peut observer plusieurs églises abbassiales, et j’ai été surpris d’en reconnaître une que je connaissais déjà – l’abbaye de Tournus, en Bourgogne, justement ! J’ai instantanément aimé ce lien entre ma région natale et ma nouvelle vie vendéenne. La crypte de l’église accueille le cénotaphe de Saint-Philibert de Tournus, qui fut enterré ici. Si elle se mêle à ma région natale, l’histoire du saint s’ancre aussi dans l’histoire des Vikings : ses reliques furent transportées en Bourgogne pour être protégées des incursions vikings que l’île de Noirmoutier subissait au Moyen-Âge ! Je trouve cela incroyable, de savoir que l’île a été attaquée par les Vikings, qui l’utilisaient comme point d’appui pour envahir la côte ouest et s’implanter en terre franque. C’est une histoire de l’île qu’on connaît peu et qu’on ne s’imagine pas, car elle laisse que très peu de traces aujourd’hui ! C’est intéressant de se dire qu’à cause de cette histoire militaire les reliques ont fui de la Vendée vers la Bourgogne et que si j’ai suivi, plus de mille ans après, le chemin inverse, j’entends toujours parler d’elles. »

(Noirmoutier, Vendée, 85)

Copyright Lomita (CC BY-SA 3.0)