C’est ce que j’aime : la tour laisse place à l’imagination ; à mon imagination.


La Porte Cailhau

Le patrimoine : La Porte Cailhau est l’une des anciennes portes médiévales des remparts de Bordeaux. Sa construction vers 1493/1496, au moment de la victoire de Fornoue voyant le Royaume de France de Charles VIII (1470-1498) affronter le Royaume de Naples, a déterminé son architecture qui commémore cet événement. Elle est classée monument historique depuis 1883.

Le territoire : Située sur la Place du Palais de Bordeaux, en Gironde (33 000).

L’habitante qui vous en parle : Ariane Feillens, 27 ans, graphiste.

L’histoire d’Ariane

« J’ai découvert ce monument en postulant à un job d’été de l’office de tourisme de Bordeaux. J’étais alors en deuxième année de Licence d’Histoire. Je m’intéressais à l’histoire de Bordeaux, au Moyen-Âge plus particulièrement. Deux étés d’affilée, j’ai fait l’accueil et les visites guidées de cinq monuments bordelais ; et la Porte Cailhau en faisait partie.

La première fois que je l’ai vue ? Je ne m’en souviens pas vraiment. Souvent, les Bordelais ne font pas trop attention aux monuments de leur ville, puisque tout Bordeaux est assez historique. La Porte Cailhau est plutôt bien ancrée dans la ville, et on ne la remarque pas forcément tout de suite. Lorsque je menais les visites, certains Bordelais me confiaient ne jamais avoir fait attention à ce monument, alors qu’ils habitaient ici depuis vingt ans !

La Porte Cailhau est l’une des six portes de la ville encore debout. Elle se distingue des arches du XVIIIe siècle parce qu’elle est véritablement une porte des murailles médiévales de Bordeaux. Les arches se fondent dans la masse ; je ne les trouve pas aussi intéressantes à découvrir. Bordeaux reste assez carrée, régulière, avec ses immeubles du XIXe siècle, tandis que la Porte Cailhau possède une architecture plutôt arrondie.

Elle a été édifiée vers 1495 au moment de la victoire de Charles VIII à Fornoue. La statue de ce roi de France est gravée dans la pierre. Sur le côté, un détail me plaît : une tourelle représente la France qui écrase un lion représentant l’Angleterre. Ce sont les petits détails comme celui-ci qui rendent la porte accessible, et font travailler l’imagination et la curiosité. Certains visiteurs comprennent les références historiques et connaissent l’Histoire, et les autres peuvent quand-même se poser des questions et découvrir le monument. Grâce à tout ce qui ressort des murs, telle la porte en bois donnant sur le chemin de ronde, on peut facilement s’imaginer la Porte Cailhau avant, au Moyen-Âge. C’est ce que j’aime : elle laisse place à l’imagination ; à mon imagination. »

– Ariane

Pour en savoir plus

L’histoire de la porte : Pour en savoir plus sur l’histoire et l’architecture de la Porte Cailhau, voici un article détaillé de Gironde Tourisme :

Dans vos oreilles

Le podcast Les iconiques a produit un épisode sur la Porte Cailhau. À vos casques !