Le projet

L’ONG Bagalad raconte le patrimoine à travers les humains. Pour nous, le patrimoine n’est pas passé, figé, inanimé : parce qu’il ne cesse d’être réinterprété par nous, il est vivant, plus contemporain que jamais. Quotidiennement, le patrimoine nous inspire, nous émeut, nous fait réfléchir. Pour sensibiliser à cet aspect humain, émotionnel, personnel de nos monuments, nous racontons les histoires de celles et ceux qui y sont attachés ; les rencontres, opinions, souvenirs, émotions, anecdotes, inspirations. Ainsi nous sillonnons la France, à la rencontre des « humains du patrimoine », afin d’écouter leurs histoires et de les transmettre à tous.

L’humain Les histoires orales

Le ‘patrimoine’ évoque spontanément la matérialité : la pierre, le bois, la terre. L’humain est souvent absent – voire, placé en opposition au patrimoine: dans les débats médiatiques liés aux zones de conflits, on oppose ‘sauver des vies’ à ‘sauver des pierres’. Bagalad souhaite remettre l’humain au cœur du patrimoine ; montrer qu’ils ne sont pas incompatibles – au contraire : si les édifices naissent de la main humaine, les humains se bâtissent aussi à leur contact. Un pont qui inspire, une église qui apaise, une grotte qui effraie, un moulin qui rassemble : ce sont ces interactions des êtres et des lieux que nous avons entrepris de raconter.

Le local Les lieux du patrimoine

Certaines voix dominent la construction d’un ‘savoir officiel’ du patrimoine. Voix expertes (guides, labels, Wikipedia) ou touristes (TripAdvisor), elles ont un point commun : ce sont des voix globales, extérieures et éloignées du lieu réel. Bagalad vise ainsi à restituer une échelle locale des savoirs, en racontant le patrimoine par celles et ceux qui vivent le site au quotidien : habitants locaux ou visiteurs réguliers, bénévoles, restaurateurs d’art et gardiennes de musées. Convaincus de leur droit à la parole et du potentiel de leurs récits pour la compréhension d’un lieu, cette plateforme leur permet de raconter, eux-mêmes, leur patrimoine.

Dernières histoires

Actualités de l’ONG

Article dans la presse

Coupe-File Art a réalisé un article sur Bagalad, à travers le portrait de Servane Hardouin-Delorme, fondatrice de l’ONG.

Partenariat avec une start-up

Bagalad s’est associée à Alma Heritage, afin d’interviewer des propriétaires de châteaux et domaines historiques.

Série d’interviews en Auvergne

Pendant une semaine, Bagalad a voyagé avec Les Accros du Peignoir pour parler du patrimoine thermal du Massif Central.