La revue culturelle du mois de décembre : La forêt

À écouter ... Bienvenue sur la revue culturelle de Bagalad, en ce mois de décembre nous avons décidé de mettre les arbres à l'honneur, en inaugurant cette rubrique avec les forêts ! Un portrait ...  "J’ai découvert ce lieu par hasard. J’apercevais toujours sur la route un panneau mentionnant ‘l’École de Barbizon’ et cela m’intriguait ;…

Les arènes Jean Bartherotte, Gers

« L'importance des arènes a toujours été présente dans mon esprit. Les arènes ont bercé toute ma jeunesse, et cela a continué alors que je m’occupais du comité des fêtes d’Estang. Je me rends dans ces arènes depuis tout petit parce que mes parents assistaient aux courses et, étant commerçants, ils donnaient des primes.

Le chemin de Saint-Jacques, Aveyron

"Originaire de l’Aveyron, je suis très attachée au pays et je sais ma chance d’y travailler. Dans mon enfance, mes parents habitaient sur le Chemin de Saint-Jacques, à côté de la chapelle de Guirande. Nous regardions avec curiosité ces marcheurs portant des sacs, une coquille sur le dos, en demandant pourquoi passaient-ils au même endroit !

L’Hôtel Montespan-Talleyrand, Allier

J’ai acquis cet hôtel, avec mon épouse, il y a quelques années. Nous avions déjà géré ensemble plusieurs hôtels à travers l’Auvergne, mais j’ai ressenti un coup de cœur instantané pour l’hôtel Montespan Talleyrand. J’ai été séduit par son cachet, cette architecture et cette histoire.

La brasserie d’Haubourdin, Nord

"Je suis né et j'ai vécu jusqu'à mes 10 ans dans la maison qui jouxtait la brasserie d’Haubourdin. Elle appartenait à ma famille depuis huit générations ; et c'était courant, à l'époque, que le brasseur vive à proximité du site de production - tout comme un vigneron vit sur son domaine."

La collégiale Saint-Laurent, Haute-Loire

"J’ai grandi “sous” l’église : depuis ma maison, sur la place du village, j’ai la chance de la voir par la fenêtre de ma chambre. La Collégiale Saint-Laurent fait partie de mon quotidien à Auzon. Elle est située en hauteur, sur un rocher, ce qui est assez impressionnant. Elle surplombe le village, et on la voit de loin, même la nuit !"

Les Hortillonnages d’Amiens, Somme

« Je me définis comme un hortillon 2.0. L’hortillon, c’est celui qui vit de la terre des Hortillonnages. C’est un peu une marque déposée, propre au marais amiénois ! Pour ma part, je ne suis pas issu d’un modèle familial. Ici, on est un peu dans un village gaulois : il y a des us et coutumes.

L’Hippodrome de Douai, Nord

« Je suis arrivée dans une petite ville près de Douai quand j’avais 7 ans. Ma sœur et moi étions dans une sorte de cocon, avec peu d’ouverture sur le monde extérieur. Quand j’avais 10 ans, ma sœur était au lycée, en option cinéma, et elle m’emmenait parfois à l'Hippodrome.