Voies ferrées, viaducs et ponts, gares et dépôts, wagons et locomotives … Le patrimoine ferroviaire est présent en France, dans les paysages naturels comme dans les villes !

Souvent encore en usage, il est aussi parfois à l’abandon, ou bien reconverti, comme ces gares devenues centres culturels ou ces voies ferrées devenue voies verte… Vous embarquez avec nous ?

Ponts

Où passent les hommes et les trains


La ligne de train passait à travers notre jardin, le coupant en deux. Un terre-plein dut donc être installé, pour que la famille puisse traverser les rails et aller, de l’autre côté du jardin, chercher de l’eau à la pompe, ou se rendre au village. Deux fois par jour, matin et soir, soldats et « gars de la boulange » passaient à bord du tramway, à travers le jardin, et saluaient la famille d’un geste de la main.

Danielle, Ambronay (Ain)


Le Pont Suspendu de Saint Marien, Creuse

« Faire découvrir ce lieu, c’est un petit peu comme faire découvrir une partie intime de moi, mes souvenirs, mes émotions. J’aime amener ici les personnes qui me sont chères, leur faire découvrir cet endroit secret. Le pont suspendu de Saint-Marien n’est pas connu à l’échelle…

Le viaduc de la Sumène, Cantal

« Ce n’est pas que je le trouve beau, mais j’aime sa simplicité et sa légèreté. C’est aussi sentimental : mon enfance a été rythmée par les trains à vapeur qui passaient sur cet ouvrage de fer et d’acier. Le viaduc enjambe le village, la…

Gares et stations

Lieux abandonnés, restaurés, transformés


  La gare fut ouverte en 1931, par la Compagnie du Paris-Orléans. On est intrigué par cette architecture atypique, faite de mosaïques, de marbrures, de cheminées, et de tuiles vernissées dont les couleurs changent selon la lumière. Tous ces éléments racontent que ça n’est pas là une gare traditionnelle. Par l’architecture, la taille et le choix des matériaux, c’était un projet ambitieux.

Marylène, Néris-les-Bains (Allier)


La gare de Charlannes, Puy-de-Dôme

« Mon grand-père était conducteur de trains à Auvers-sur-Oise, ville de peintres. J’imagine que c’est pour cela, et parce qu’enfant j’habitais près d’une gare, que je suis féru de chemins de fer. J’aime ce transport en commun propre, et ce défi technique que de faire rouler des objets à haute vitesse. »

Le camp militaire d’Ambronay, Ain

« J’habite rue du Tram. Dans mon jardin est entreposé un vieux rail qui est tout ce qu’il reste d’une ligne de tramway établie entre les guerres ! Il me semble que son histoire est liée à celles de la région et de ma famille. »

Parlez-nous de votre patrimoine ferroviaire