Les thermes, lieux de cure & d’architecture

C’est un fait peu connu : la France compte de nombreux thermes. Parmi les curistes historiques, on compte des rois, des favorites, des écrivains ! Les thermes connaissent leur âge d’or au XIXe siècle, quand la Belle-Époque se fait « époque thermale »‘, parant les bâtiments de mosaïques, de faïences, de colonnes et de coupoles.

Les thermes

Des lieux de cure & d’architecture


Petite, ma grand-mère m’a emmenée aux thermes de Saint-Malo. Je me souviens avoir été marquée par l’odeur qui se dégageait des lieux. C’était une odeur réconfortante, qui enveloppe et qui transporte. J’en garde un souvenir merveilleux.

Anaïs, Royat


Les thermes de Royat, Puy-de-Dôme

« Petite, ma grand-mère m’a emmenée aux thermes de Saint-Malo. Je me souviens avoir été marquée par l’odeur qui se dégageait des lieux, un mélange subtil des odeurs de piscine, de spa et de soins. C’était une odeur réconfortante, qui enveloppe et qui transporte. J’en garde un souvenir merveilleux. Vingt ans plus tard, dans les thermes…

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

L’architecture de la ville thermale


Les casinos étaient indissociables de la ville thermale : ils allaient de pair avec les théâtres, les cinémas, les parcs, le tramway électrique, le funiculaire, les grands hôtels, l’hippodrome. Tout, dans la ville, était organisé autour du plaisir des curistes, de la détente, de la joie ; partout, on se montrait, on s’amusait.

Xavier, La Bourboule


Le Parc des sources, Allier

« Cela ne fait que deux ans que j’habite à Vichy mais j’en suis tombé amoureux, comme beaucoup de monde, d’ailleurs. On a un coup de cœur, et puis on reste. La vie y est belle. Les Vichyssois sont attachés à leur ville, vous n’en rencontrerez pas un qui en parle en mal !

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Parlez-nous de votre patrimoine thermal

Cette série a été réalisée avec le soutien de nos partenaires